Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

 

A proximité de l’Usine du Gol

Le cimetière dit du Père Lafosse est l’un des deux cimetières établis au quartier Saint-Étienne durant l'épi­démie de variole qui touche l’île en 1729. C’est à proximité de ce site que s’élevait l'ancienne église du Gol, bâtie par les Lazaristes de 1753 à 1756 et détruite en 1856. À partir de 1823, les inhumations y sont interdites, au profit du seul cime­tière de Bel Air, situé près du litto­ral.

Pour la population, ce lieu est considéré comme étant un ancien cimetière d’esclaves. Les croix disposées de façon régulière de part et d’autre de l'allée sont des croix votives déposées là par des particuliers afin d'honorer la mémoire du père Lafosse.

Fait singulier et récurrent, on y trouve de nombreux signes d’hommage aux ancêtres, ex-voto et offrandes de toutes sortes.

Depuis 2009 une stèle érigée en mémoire des ancêtres disparus sans sépultures se tient à proximité du mur d’enceinte ouest du cimetière.

 

Les réunionnais, le 20 décembre, pour la commémoration de la date anniversaire de l'esclavage se rendent au cimetière des âmes perdues, pour rendre hommage aux esclaves et à leur protecteur, qui y sont enterrés. Une façon de perpétuer le souvenir de cet homme qui avait voulu la liberté pas seulement pour lui mais aussi pour tous les hommes.

 

cimetière des ames perdues Cimetiere des ames perdues 4 Cimetiere des ames perdues 2

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

pour recevoir toute l'actualité de la Ville de Saint-Louis

ou suivez nous sur...