Séniors

Pauline Sileza

Pauline Sileza

 

« Un ti 100 ans comme rien », Pauline Sileza que ses voisins et amis appellent « Madame Henri » s’est arrêtée de compter lorsqu’elle a franchi le pallier du siècle. Pourtant ce vendredi 4 juin, la Rivièroise célébrait ses 108 ans.

 

Maman de 3 enfants, dont un disparu, elle fait la fierté de ses 6 petits-enfants et 6 arrière-petits-enfants. La grande dame a connu une vie de labeur. Pendant de longues années, elle a travaillé dans les champs de cannes pour aider son mari à s’occuper de sa petite famille.  

Sur ces années de labeur, elle relativise : « Le travail y tue pas, regarde mes 2 béquilles, zot la travaillé... ».

Des anecdotes que ses proches ne se lassent jamais d’écouter tant il est précieux pour eux d’apprécier chaque instant à ses côtés.*

Même si elle est accompagnée au quotidien par une infirmière et voit un kinésithérapeute plusieurs fois par semaine, pour des soins essentiellement de confort, son fils, Alain nous confie que sa mère est une vraie force de la nature qui ne suit aucun traitement médical.  

La centenaire pose sur la vie d’aujourd’hui un regard empreint de sagesse. Encore alerte c’est toujours avec son magnifique sourire qu’elle accueille ses visiteurs avec cette petite phrase légendaire : « mi entend pas koi vi dit mais mwin lé content voir ou ».

Un handicap, qui selon son gendre, la préserve aussi des pollutions sonores inutiles et participe sans conteste à son bien-être.  

 

Madame le Maire et ses élus, Mesdames Ludivine Imache-Latour, adjointe à la culture et Marie Joëlle Jovet, conseillère déléguée aux personnes âgées ont tenu ce 4 juin à rencontrer cette grande dame, pour lui témoigner leur admiration. Une rencontre chaleureuse et pleine d’humour à l’image de Pauline Sileza, doyenne de la ville.

 

Saint-Louis compte à ce jour 5 autres centenaires.

 

Médaille de la Famille

Médaille de la famille

 

Quinze mamans saint-louisiennes ont été à l’honneur en ce week-end de fête des Mères. Madame le maire, Juliana M’DOIHOMA, leur a décerné la médaille de la Famille, louant les mérites de ces femmes qui ont fait le choix de consacrer leur temps à élever leurs enfants, au détriment de leur carrière professionnelle.

En raison du contexte sanitaire, Madame le maire et certains élus du Conseil municipal se sont rendus aux domiciles des familles récipiendaires.

Pour l’occasion, enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants se sont réunis le temps d’un moment autour de leur pilier pour fêter dignement ce moment d’émotion.

Cette distinction est décidée conjointement entre le CCAS et l’UDAF (Union départementale des associations familiales).

Elles s’appellent PREMIER Thérèse, AKHOONE Khatijan Bibi Yaccob, AMMANY Marie Louisette, LEFEVRE Marie Rita, MARET Angélique, SOURA Gislaine, VILY Anita, REMULE Marie Nadège, DIJOUX Marie Marcella, FOLIO Marie Valentine, HOARAU Marie Léonie, BARET Jeanne Thérèse, LEPERLIER Marie Suzie, ROUSSEAU Benoîte Odette, VITRY Marie Simone.

Les élus présents à cette occasion : Joëlle JOVET , Dominique RIVIERE, René-Claude MARIMOUTOU, Imran HATTEA, Maire-Julie DIJOUX, Bernard MARIMOUTOU, Corinne ROCHEFEUILLE, Jérémy TURPIN, Thibaud CHANE WOON MING.

 

 

 

PREMIER Thérèse

83 ans

9 enfants

L’Etang

 


 

 

AKHOONE Khatijan Bibi Yacoob

74ans

10 enfants

Centre-ville

 


 

 

AMMANY Marie Louisette Emilienne

83 ans

6 enfants

Palissade


 

 

LEFEVRE Marie Rita

62 ans

4 enfants

Plateau des Goyaves

 


 

 

MARET Marie Angélique

85 ans

7 enfants

Plateau des Goyaves

 


 

 

VILY Anita

83 ans

6 enfants

Pont-Neuf

 


 

 

SOURA Gislaine

80 ans

6 enfants

Pont-Neuf

 


 

 

REMULE Marie Nadège

54 ans

5 enfants

Gol Baquet

 


 

 

DIJOUX Marie Marcella

71 ans

7 enfants

Bellevue

 


 

 

FOLIO Marie Valentine

71 ans

8 enfants

Bois de Nèfles Cocos

 


 

 

HOARAU Marie Léonie

78 ans

7 enfants

Ouaki

 


 

 

BARET Jeanne Thérèse

93 ans

5 enfants

Les Makes

 


 

 

LEPERLIER Marie Suzie

74 ans

8 enfants

Les Makes

 


 

 

ROUSSEAU Benoite Odette

70 ans

8 enfants

Gol les Hauts

 


 

 

VITRY Marie Simone

78 ans

6 enfants

Gol les Hauts

 

Joseph et Solange HOARAU ont tenu à renouveler leurs vœux ce 25 mars devant Juliana M’Doihoma, Maire de Saint-Louis, et en présence de Flora Etchéverry, élue du quartier, à l’occasion de leur noces de diamant.

Mariés le 25 mars 1961 en Algérie, pendant la guerre, les époux Hoarau âgés de 88 et 80 ans racontent que leur cérémonie s’est tenue à l’époque au milieu des chars.

 

Ancien commandant supérieur de l’Armée de Terre, Joseph vit paisiblement auprès de Solange, retraitée de l’éducation nationale dans leur charmante maison à Bois de Nèfles Cocos.

 

Parents de 2 enfants, ils confient que la solidité de leur union s’est bâtie au fil des années sur 3 maîtres mots, l’amour, la patience et la tolérance.

 

La Ville de Saint-Louis leur souhaite un joyeux anniversaire et une belle continuation dans la santé et la joie.

 

Retour à La Rivière pour un jour, une centenaire, dans le quartier du Ouaki où vit Marie-Thérèse Gastrin qui fêtera prochainement son 102ème anniversaire.

Assise dans son pliant à l'ombre de la varangue, la petite dame pose un constat sérieux sur la société : "Mi regrette la vie lontan. Koméla les gens sont méchants et voraces, na pu de partage".

Aux côtés de son fils et sa belle-fille qui s'occupent amoureusement d'elle au quotidien, pour Marie-Thérèse, sa boule riz et ses feuilletons télévisés lui suffisent pour mener une vie paisible.

Sous sa capeline, son doux visage porte la sagesse qui n'appartient qu'à ceux qui ont déjà traversé un siècle d'existence.

 

 

Aujourd'hui, nous poursuivons notre tournée, un jour, une centenaire dans le quartier du Gol.

 

C'est là où Andréa Taye, a fêté son 102ème anniversaire le 2 février dernier.

Comme nos précédentes centenaires, des forces de la nature, cette dame confie tenir la corde de la vie grâce à des plaisirs simples.

 

Pour elle, pas une journée ne débute sans son riz chauffé.

 

Maman de 12 enfants, Andréa tient aussi grâce à l'amour de ses 21 petits-enfants et 25 arrière petits-enfants.

Elle profite elle aussi de moments paisibles auprès des siens dans le quartier du Gol où elle vit depuis son enfance.

 

 

Dans le cadre de la semaine bleue, semaine consacrée à nos gramouns, nous poursuivons la présentation des centenaires de Saint-Louis, un jour, une centenaire.

 

Raymonde Payet a fêté le 29 juillet dernier son 105ème anniversaire.

 

La petite dame, véritable modèle de quiétude, toujours le sourire aux lèvres et les yeux remplis de tendresse file des jours paisibles dans sa petite maison en bois sous tôle niché dans un petit coin de la Rivière.

 

Un lieu chargé de souvenirs où la famille aime à se rassembler.

Une maison que la centenaire refuse aussi de quitter et qui est sans nul doute le secret de sa longévité.

Enfants, petits et arrière-petits enfants sont présents au quotidien aux côtés de leur "mémé", pour savourer chaque précieux instant de vie.

 

Logo ville de Saint-Louis

Mairie de Saint-Louis

125 Avenue Principale

97450 Saint-Louis

Tél : 0262 91 39 50

 

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi de 8h à 16h