Actualités

Travaux routes

Travaux routes

 

 

L’état des routes est au coeur des préoccupations des Saint-Louisiens et des Rivièrois. Délaissé depuis de nombreuses années, la municipalité a souhaité rendre ce chantier prioritaire.

En 2021, elle investira 2,6 millions d’euros dans la réhabilitation des routes afin d’améliorer les conditions de circulation des usagers.

 

A compter de ce lundi 14 juin, 4 importantes opérations démarreront :

 

Au Gol

Rue de Paris : investissement de plus 389 000 euros

Revêtement de la chaussée, gestion des eaux pluviales, réalisation d’un trottoir de 1,50m de large pour permettre le cheminement des piétons en toute sécurité

Fin des travaux : 9 juillet 2021

 

Au Ouaki

Rue du Docteur Schweitzer : investissement de près de 100 000 euros

Pose d’une grille pluviale, revêtement de la chaussée jusqu’au carrefour des chemins Piton et Graviter

Fin des travaux : 2 juillet 2021

 

A Gol les hauts

Rue Juliette Dodu : investissement de plus de 600 000 euros

Travaux d’enrobé et de gestion des eaux pluviales

Fin des travaux : 13 août 2021

 

Au Ruisseau

Ecole Jean Hoarau : investissement de plus de 317 000 euros

Création d’un parking pour résoudre les problèmes de circulation aux abords de l’établissement scolaire

Fin des travaux : 6 août 2021

 

D’autres chantiers seront lancés dans les prochaines semaines sur d’autres secteurs de la ville.

 

La ville s’excuse pour la gêne occasionnée par ces travaux et vous remercie de votre compréhension.

Association Ti planteur

Association Ti planteur

 

L’association Ti planteur, très investie dans des actions d’embellissement des quartiers ou de fabrication de meubles en bois de palettes, s’est lancée cette année dans un nouveau concept baptisé « Truck’up ».

« Nous proposons aux personnes qui le souhaitent, de créer, selon leurs besoins, divers petits mobiliers avec le bois de palette, dans le but de les initier au "upcycling", résume Bruno Woellet, responsable de l’association.

Cette dernière fournit aux participants, le bois, les outils et les accompagne dans leur réalisation. Contre une petite participation, chacun repart ensuite avec son meuble.

 

Le 7 juin dernier, c’est au LCR les Seychelles à la Zac Avenir, que les membres de l'association ont posé leur établi le temps d’une matinée afin de mettre leurs compétences au service des habitants du quartier.

 

Ce même local avait d’ailleurs été équipé en avril dernier de mobiliers fabriqués par Ti planteur dans le cadre d’un projet avec les élèves de l’association ESNE (Ensemb pou sauv nout environnement) eux-aussi sensibilisés à cette nouvelle tendance qui consiste à revaloriser du matériel récupéré.

 

Pour plus de renseignements, contactez l'association Ti Planteur au 0692 35 19 83

 

Fresque centre technique

Fresque centre technique

 

L’Avenue de Toulouse située dans la zone de Bel Air à Saint-Louis est actuellement au cœur d’importants travaux.

La CIVIS réaménage toute la zone afin d’y insérer une voie TCSP (Transport en commun en site propre) et ainsi proposer une alternative durable de déplacement sur la ville.

C’est au milieu de ces aménagements urbains, sur un linéaire de murs de près de 500 mètres, qu’est née l’idée d’une fresque géante.

Après avoir accueilli le Festival Run Colors, Saint-Louis poursuit dans cette volonté d’assurer la valorisation des arts urbains. En effet, cette nouvelle action s’inscrit dans une démarche « Politique de la ville ». Elle rassemble sur un même projet, les jeunes des différents secteurs prioritaires qui ont participé au « défi graff » où il était question de réaliser une fresque sur les murs de leurs maisons de quartier afin de mieux s'approprier ce lieu de vie.

Ce sont ces mêmes jeunes ainsi que les collégiens de Jean Lafosse au Gol qui depuis quelques semaines ont répondu à l’invitation de la SBTPC, en charge des travaux routiers, à donner une dimension plus humaine à cet important chantier.

 

Sous la houlette de l’association Graffiti 974, les artistes Kebz, Répy et Nayh se sont ainsi lancés dans la réalisation d’une fresque qui reprend sur 2 murs des moments de vie, des monuments, des figures qui ont marqué ou marquent encore la ville de Saint-Louis.

Madame le Maire, venue se rendre compte de l’ampleur de la réalisation et de l’engagement des jeunes dans ce projet, a également tenu à apporter son coup de bombe.

 

« Je vous félicite pour le travail réalisé et vous encourage à participer aux ateliers jusqu’au bout »

 

a-t-elle indiqué aux jeunes.

 

Ludivine Imache-Latour, adjointe déléguée à la valorisation des arts urbains et Dominique Rivière-Amazingoi, élue du quartier ont elles-aussi été conquises par le talent des jeunes et la beauté des dessins qui seront dévoilés à la fin de l’année à l’occasion du prochain Festival Run Colors.

 

Pauline Sileza

Pauline Sileza

 

« Un ti 100 ans comme rien », Pauline Sileza que ses voisins et amis appellent « Madame Henri » s’est arrêtée de compter lorsqu’elle a franchi le pallier du siècle. Pourtant ce vendredi 4 juin, la Rivièroise célébrait ses 108 ans.

 

Maman de 3 enfants, dont un disparu, elle fait la fierté de ses 6 petits-enfants et 6 arrière-petits-enfants. La grande dame a connu une vie de labeur. Pendant de longues années, elle a travaillé dans les champs de cannes pour aider son mari à s’occuper de sa petite famille.  

Sur ces années de labeur, elle relativise : « Le travail y tue pas, regarde mes 2 béquilles, zot la travaillé... ».

Des anecdotes que ses proches ne se lassent jamais d’écouter tant il est précieux pour eux d’apprécier chaque instant à ses côtés.*

Même si elle est accompagnée au quotidien par une infirmière et voit un kinésithérapeute plusieurs fois par semaine, pour des soins essentiellement de confort, son fils, Alain nous confie que sa mère est une vraie force de la nature qui ne suit aucun traitement médical.  

La centenaire pose sur la vie d’aujourd’hui un regard empreint de sagesse. Encore alerte c’est toujours avec son magnifique sourire qu’elle accueille ses visiteurs avec cette petite phrase légendaire : « mi entend pas koi vi dit mais mwin lé content voir ou ».

Un handicap, qui selon son gendre, la préserve aussi des pollutions sonores inutiles et participe sans conteste à son bien-être.  

 

Madame le Maire et ses élus, Mesdames Ludivine Imache-Latour, adjointe à la culture et Marie Joëlle Jovet, conseillère déléguée aux personnes âgées ont tenu ce 4 juin à rencontrer cette grande dame, pour lui témoigner leur admiration. Une rencontre chaleureuse et pleine d’humour à l’image de Pauline Sileza, doyenne de la ville.

 

Saint-Louis compte à ce jour 5 autres centenaires.

 

Centre artisanal du bois

Centre artisanal du bois

 

L’ancien centre artisanal du bois, stratégiquement situé à l’entrée de La Rivière Saint-Louis où transitent chaque année plus de 40 000 touristes, va prochainement connaître un nouveau sort.

 

Le site, d’une superficie de 6 900 m², avait été laissé à l’abandon depuis plusieurs années avant que la nouvelle mandature ne se lance dans l’étude d’un projet de revalorisation.

Elle souhaitait ainsi répondre à une attente forte de la population concernant l’avenir de la filière bois mais aussi des arts et traditions "péi" à Saint-Louis et La Rivière.

 

Le nouveau centre à vocations économique, sociale et culturelle dans une démarche Haute qualité environnementale (Hqe) et au sein d’un quartier prioritaire a ainsi retenu l’attention de l’État qui accordera l’aide financière nécessaire à la concrétisation du projet.

 

Les travaux devraient démarrer dès la fin de cette année.

A terme, la population pourra y découvrir :

  • un théâtre forum à ciel ouvert pour des évènements autour de l’artisanat et des traditions créoles
  • un espace de convivialité avec des kiosques commerciaux, des espaces de restauration des aires de jeux et du stationnement
  • un hall d’exposition des savoir-faire locaux et des ateliers de productions qui seront mis à la disposition des talents locaux

 

Une enveloppe de 4 millions d’euros sera ainsi répartie entre 8 grands projets de réhabilitation de bâtiments vétustes et inoccupés des secteurs urbains stratégiques de La Réunion ceci dans un souci de préserver les espaces agricoles.

Vélo à assistance électrique (Vae)

Vélo à assistance électrique (Vae)

 

Les élèves du lycée Victor Schoëlcher ont pu s'essayer au vélo à assistance électrique (Vae) ce jeudi 3 juin dans le cadre d'une action promotion en partenariat avec la Civis et la Semittel.

L'équipe pédagogique, sensibilisée au mode de déplacement dit doux a souhaité faire découvrir aux lycéens cette solution qui reste une des façons la moins polluante de circuler.

Une solution très pragmatique que la ville de Saint-Louis entend bien développer sur son territoire dans le cadre de son schéma vélo actuellement en cours.

Consciente de la nécessité de sensibiliser les plus jeunes, l'adjointe en charge du développement durable a passé la matinée aux côtés des lycéens. Pour l'élue saint-louisienne, en plus d'être des moyens de transport pratiques, le Vae ou la trottinette électrique peuvent aussi servir pour des déplacements plus personnels.

 

Après quelques conseils de la Police municipale sur les règles de sécurité et quelques tours de pistes, les jeunes ont validé. Ils ont pu y voir une solution supplémentaire avec les transports en commun pour "bouger" en toute autonomie.

 

Logo ville de Saint-Louis

Mairie de Saint-Louis

125 Avenue Principale

97450 Saint-Louis

Tél : 0262 91 39 50

 

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi de 8h à 16h