Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

Travaux

 

En moins d'un an, le front de mer de l'étang a connu plusieurs épisodes de forte houle provocant des inondations au sein des habitations proches du littoral. Ce phénomène géologique érode la frange littorale pour former des  couloirs d’accès permettant à l’eau de submerger le front de mer.

Face à cette situation et devant la menace récurrente, la municipalité a décidé d’agir pour sécuriser la population du quartier de l’Etang. Ainsi, des travaux ont débuté depuis plus d'une semaine afin de combler les poches rongées par l’érosion, avec 4 500m3 de galets disponibles dans le lit de la rivière Saint-Étienne qui avaient servi à la reconstruction du pont par la Région, et freiner le phénomène.

Ce rechargement permettra de réaliser une digue de protection contre l’érosion marine au plus proche des habitations les plus menacées au niveau de l’impasse des Clapotis, et du chemin droit de l’ancien temple.

 

Les travaux dureront 5 semaines et coûteront près de 187 000€ TTC.

La ville de Saint-louis avancera les fonds et la Civis remboursera en totalité dans le cadre de la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et protection contre les inondations).

 

        

 

Depuis ce matin, des agents sont à pied d'oeuvre dans le radier de 3 Ravines pour réaliser une voie de circulation à double sens et un cheminement piétons entre la rue Sarda Garriga et la rue Général de Gaulle.

Par la même occasion, un giratoire sera réalisé à l'intersection du chemin Maison Rouge et la rue Général de Gaulle.

La mise en service est prévue le 17 août prochain. La plus grande prudence est recommandée aux piétons qui empruntent le passage provisoire.

 

 

Depuis quelques jours, le service Régie routes de la ville travaillaient sur la création d'un nouveau giratoire à l'intersection Avenue Principale et Avenue Pasteur.

Aujourd'hui, ce giratoire est opérationnel et permettra la fluidification de la circulation aux heures de pointe.

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Ce matin les usagers utilisateurs du radier Sarda Garriga ont exprimé leur mécontentement sur l’impossibilité d’emprunter cet axe reliant le quartier de maison rouge au centre-ville. Nous regrettons que les élus de l’opposition profitent
de cette situation pour diffuser auprès de la population des informations erronées et politiser ce sujet.

Bien entendu, nous souhaitons dire à la population que nous comprenons leur impatience dans la mesure où cette situation bouleverse les habitudes de déplacement de chacun.

Nous souhaitons rappeler avant toute chose combien Saint-Louis a été durement touchée par les intempéries qui ont frappé l’île et particulièrement notre ville de décembre 2017 à avril 2018. A la suite de ces épisodes pluvieux, le radier Sarda Garriga a été détruit à deux reprises. La première remise en état a coûté 41000 € à la collectivité.

Les services de la ville et les entreprises privées attributaires des marchés que nous lançons travaillent d’arrache pied pour remettre en état l’ensemble du réseau routier affecté par les pluies diluviennes que nous avons connues.

En ce qui concerne plus particulièrement le pont Sarda Garriga, dès la fin de la saison des pluies, et pour tenir compte des prescriptions que nous souhaitons mettre en place, nous avons lancé une procédure de consultation des entreprises afin de remettre en place, pour le moment, un cheminement piéton et un axe routier dans le lit de la Ravine.

 

 

 

Ces derniers mois, le pont de la ravine du Gol situé sur la RD 3 (route Hubert Delisle) et qui dessert les hauts de la commune, entre les écarts de Gol les Hauts et du Ruisseau les Hauts a été remplacé par un nouvel ouvrage métallique modulaire.

 

En effet, l'augmentation du trafic sur ce pont a causé de fortes faiblesses structurelles, qui ont déjà conduit le Département à limiter le tonnage autorisé à 19 tonnes. À terme, ces contraintes  auraient entraîné sa fermeture.

 

Il était donc nécessaire de positionner un demi-tablier au dessus du tablier existant sur appuis provisoires pour permettre à l'entreprise d'utiliser ensuite ce demi-tablier comme poutre pour démonter l’ancienne structure, au-dessus du vide. Après ce démontage, la seconde partie du tablier préfabriquée puis la structure est posée sur ses appuis définitifs. Enfin, il ne restait plus qu’à positionner les trottoirs en encorbellement, et à placer les équipements de sécurité.

 

Ces travaux ont donc permis de remettre à neuf de la structure, compatible avec les contraintes normales de circulation ; d’améliorer la circulation des usagers par l’élargissement de l’ouvrage ; d’intégrer de nouvelles canalisations d’irrigation du Département et d’éliminer le traitement des déchets de plomb et d’amiante contenus dans la peinture de l’ancien ouvrage. Praticable depuis quelques semaines, la nouvelle structure a couté au Département près de 1,650 millions d'euros.

 

 

Cet après-midi, Gilbert Dubard, élu délégué aux affaires scolaires a tenu une conférence de presse afin de faire un point sur la problématique de l'école et des chemins du Tapage.

 

Concernant l'école Auguste Lacaussade, l'étanchéité des toitures pourra être réalisée dès que les conditions météorologiques le permettront.

 

Du côté du chemin Dejean, les travaux sont actuellement en cours tandis que les autres chemins feront l'objet d'une remise en état dans les semaines à venir.

 

Les pluies persistantes, et le fait que la collectivité doive respecter les règles du code des marchés publics, ralentissent l'avancée des travaux mais la ville de Saint-Louis poursuit ses efforts pour remettre ses différents quartiers en état.

 

 

           

 

L'opération coup de poing se poursuit sur le site de l'Etang du Gol.

 

Alors que les agents de la CIVIS se chargent de remonter des berges des dizaines de pneus usagés, le service environnement s'attelle à tronçonner les branches et les arbres arrachés par Berguitta.

 

Les fagots de bois seront ensuite entreposés sur le bord de la route et la population pourra venir se servir librement.

 

Ce jeudi 8 février, il aura également fallu l'intervention de 2 engins pour débarrasser les berges de nombreux encombrants, autres déchets verts ou plastiques trop près des eaux pour être enlevés à la main. Ces déchets ont ensuite été triés, entassés pour être récupérés par la CIVIS.

 

Le site reprend au fil des jours un visage plus attrayant.

 

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

pour recevoir toute l'actualité de la Ville de Saint-Louis

ou suivez nous sur...